Actualités

26 février 2020
L'Espace parents: pour les consommateurs avertis de demain

L’Office de la protection du consommateur profite de la période de congés scolaires pour inviter les parents à visiter une nouvelle section de son site Web : l’Espace parents. Entre les sorties culturelles ou de plein air pendant la relâche, les parents qui souhaitent amener leurs enfants à devenir des consommateurs avertis y trouveront des contenus adaptés en fonction de l’âge.

L’Espace parents permet d’aider les enfants du primaire ou du secondaire à développer leur esprit critique au regard de la consommation, à connaître leurs droits comme consommateurs et à être en mesure d’exercer les recours mis à leur disposition.

À l’aide d’outils variés (courtes activités, capsules vidéo, jeux-questionnaires et pistes de discussion), les parents peuvent aborder différents sujets de consommation avec leurs tout-petits ou avec leurs ados, tels que :

· L’identification des besoins;

· La publicité;

· Le budget;

· Le contrat de cellulaire;

· L’achat d’une automobile d’occasion;

· Le crédit;

· Les achats en ligne.

L’ACEF des Bois-Francs vous invite donc à visiter avec vos enfants, le site de l’OPC en cliquant sur le lien suivant https://www.opc.gouv.qc.ca/actualite/communiques/article/communique-espace-parents/

Source : Office de la protection du consommateur

20 février 2020
Le couple et l'argent

Parler d’argent n’est pas toujours un sujet facile au sein d’un couple et pourtant une saine gestion de l’argent peut éviter de nombreux conflits. Il faut se poser les bonnes questions : avons-nous les mêmes objectifs, la même perception en termes de gestion financière, les mêmes habitudes de consommation? Pour vous aider à y voir plus clair, voici trois façons de voir les choses : les dépenses payées moitié-moitié ou au prorata des revenus et la mise en commun des revenus et des dépenses.

Le budget au prorata des revenus : la forme la plus équitable selon nous, car les dépenses sont divisées par rapport au pourcentage du revenu de chacun. Exemple : le conjoint qui gagne 40% des revenus du couple paiera 40% des dépenses communes et le conjoint qui gagne 60% des revenus du couple paiera 60% des dépenses communes et chacun paiera ses dépenses personnelles.

Le budget commun : tous les revenus et dépenses communes sont mis en commun dans un même compte et le couple peut utiliser les sommes qui lui conviennent. Il faut cependant, avoir pleine confiance en notre partenaire de vie.

Le budget moitié-moitié : peu importe le salaire de chacun, les dépenses sont séparées moitié-moitié, mais les dépenses personnelles sont assumées par chacun. Cependant, la personne dont le salaire est plus bas sera désavantagée, car il lui restera moins d’argent pour ses dépenses personnelles. C’est pourquoi l’on ne favorise pas ce type de budget.

La communication dans le couple est importante dès le départ, afin que chacun soit à l’aise avec la méthode budgétaire choisie. Il est toujours possible de se réajuster au fil du temps.

7 février 2020
L’ACEF remercie Centraide

L’ACEF tient à remercier Centraide Centre-du-Québec pour son appui financier pour notre année financière 2019-2020.  Centraide a reconnu encore cette année, l’apport que notre organisme apporte à la communauté.  Centraide se dit fier de pouvoir soutenir l’action menée qui permet aux personnes les plus vulnérables d’améliorer leurs conditions de vie.

Vous savez sans doute, que l’ACEF est un organisme communautaire autonome d’éducation populaire d’information, d’aide et de défense des droits des consommateurs. L’ACEF est également une association qui milite pour une meilleure justice sociale et lutte pour contrer la pauvreté et l’appauvrissement.  Ses domaines d’intervention sont le budget, l’endettement et la consommation de biens et services.

La subvention de Centraide permet d’offrir des consultations gratuites pour l’ensemble des consommateurs.  Les gens rencontrés, sont mieux informés de leurs droits, recours et obligations. Ils découvrent des alternatives et des solutions à leur situation d’endettement afin qu’ils reprennent leur situation financière en main. 

L’ACEF s’implique également au sein de Tables de concertation qui revendiquent de meilleures conditions de vie pour les gens plus vulnérables de notre société.

Merci aux généreux donateurs qui permettent à Centraide de soutenir la mission et les actions des organismes communautaires.

L’équipe de l’ACEF

5 février 2020
Cours sur le budget

Date limite d'inscription : 31 janvier 2020

L’ACEF des Bois-Francs débutera bientôt ses cours sur le budget.

Les cours sur le budget s’adressent aux personnes qui souhaitent se doter d’une méthode budgétaire et analyser leurs habitudes de consommation.

Le budget est un outil dont on se sert pour connaître, le plus exactement possible, nos revenus et nos dépenses.  Il nous permet de savoir où va notre argent et établir nos priorités. Le budget nous permet d’éviter l’utilisation excessive du crédit.

Une session de cours comporte trois rencontres en petit groupe. La prochaine session aura lieu les mercredis 12,19 et 26 février prochain en soirée, à la Place communautaire Rita St-Pierre.  Le coût : 25 $ par personne et 20 $ par personne si vous êtes membre de l’ACEF.

Communiquez avec nous au 819-752-5855 avant le 7 février 2020 pour vous inscrire.  Si vous téléphonez en dehors de nos heures d’ouverture, laissez vos coordonnées sur la boîte vocale.

31 janvier 2020
Endettement ou surendettement ?

Chaque personne à un moment donné de sa vie va connaître l’endettement. Pour la plupart des gens, il est difficile d’acheter une maison, une voiture sans faire un emprunt dans une institution financière. Le danger est davantage de ne pas se surendetter. Le surendettement survient lorsque  nous allons au-delà de notre capacité de payer. C’est à ce moment-là que les problèmes peuvent survenir.

Voici quelques signaux de danger du crédit qui peuvent annoncer des problèmes de surendettement :

  • Vous avez régulièrement des soldes impayés sur vos cartes de crédit;
  • vous n’effectuez que le paiement minimum requis sur vos cartes de crédit;
  • vous avez régulièrement recours à une marge de crédit;
  • vous réglez certaines factures après leur date d’échéance;
  • vous coupez dans des dépenses comme l’épicerie pour payer vos comptes;
  • vous retirez de l’argent sur vos cartes de crédit parce que vous n’avez plus de liquidités;
  • vous faites des chèques sans provision;
  • vous recevez des rappels de paiements par courrier ou par téléphone de la part des créanciers ou d’agences de recouvrement;
  • vous avez atteint la limite de votre carte de crédit ou de votre marge de crédit, etc.

 Si  vous vous êtes reconnus dans ces quelques énoncés et avez le goût de regarder de plus près votre situation financière, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’ACEF pour une consultation budgétaire gratuite. 

Mise en garde : L’ACEF vous invite à garder l’œil ouvert contre certains redresseurs financiers qui vous offrent d’éliminer vos dettes à un taux d’intérêt incroyable. Ces redresseurs peuvent entrer en contact avec vous de différentes façons : petites annonces, sollicitation téléphonique, Facebook, etc. Dans certaines situations, l’on vous demande une somme d’argent avant même de vous octroyer un prêt… Prudence!

22 janvier 2020
Crédit d’impôt remboursable pour aidant naturel

Depuis un peu plus d'un an, l'ACEF Lanaudière tente d'influencer le gouvernement du Québec pour que soit reconnu, sans discrimination, les proches aidants, peu importe qu'ils vivent en Résidence privée pour aînés ou dans leur domicile. Nous vous invitons, en appui à l’action, à signer la pétition à nos bureaux ou en ligne, sur le site de l'assemblée nationale à : https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-8131/index.html Voici le libellé de la pétition à signer:

CONSIDÉRANT QUE le crédit d’impôt remboursable pour aidant naturel ne représente qu’une compensation financière minime pour le temps et l’énergie que les aidants naturels consacrent à un proche pour conserver sa qualité de vie et sa dignité;

CONSIDÉRANT QUE les aidants naturels ne sont pas reconnus de la même façon selon qu’ils habitent dans leur propre maison ou appartement ou selon qu’ils habitent dans une résidence privée pour aînés;

CONSIDÉRANT QUE les aidants naturels habitant en résidence privée pour aînés avec la personne qu’ils aident, ne bénéficient pas du crédit d’impôt pour aidant naturel parce que, selon les règles fiscales en vigueur, ils bénéficient d’un crédit d’impôt pour maintien à domicile des aînés plus élevé que les personnes habitant dans leur propre maison ou appartement;

CONSIDÉRANT QUE le crédit d’impôt pour maintien à domicile des aînés est plus élevé en résidence privée pour aînés seulement lorsque les dépenses y sont plus importantes et que ce crédit constitue un remboursement partiel de dépenses admissibles et aucunement une compensation pour le travail fait bénévolement;

Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec d’accorder à tous les aidants naturels, sans discrimination, le droit au crédit d’impôt pour aidant naturel et que cette mesure s’applique rétroactivement.

Vous pouvez passer signer la pétition à nos bureaux du mardi au vendredi, au 59, rue Monfette, bureau #230 à Victoriaville.

                                                                      * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Petit rappel : Vous avez jusqu’au 31 janvier pour vous inscrire (819-752-5855) à la prochaine session de cours sur le budget qui débute le 5 février prochain.

15 janvier 2020
L'ACEF vous salue Monsieur Lambert!

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Monsieur Bertrand Lambert, une personne très impliquée dans sa communauté et au sein de l’ACEF depuis près de 10 ans.  Monsieur Lambert était une personne intègre qui avait le souci de la justice.  Très diplomate et ouvert d’esprit, il savait écouter mais aussi faire valoir son point de vue dans le respect de l’opinion d’autrui.  Il n’a jamais ménagé le temps et les efforts pour défendre et représenter dignement notre organisme.  Un bénévole précieux, sur qui on pouvait compter.  Il va nous manquer!

Merci Monsieur Lambert!